"VINT L'UNICORNE AUX SABOTS DE NUIT"

Denys VINZANT

Pièce pour Piano en sept tableaux.

“Vint l'unicorne aux sabots de nuit, à l'oeil de miséricorde ; ainsi vint-il et nous l'avons consigné dans le livre du sommeil.” Roger Kowalski - A l'oiseau à la miséricorde "Vint l'unicorne aux sabots de nuit" s'inscrit dans un ensemble de pièces pour piano, dont certaines avec dispositif, qui puisent leurs sources dans l'univers poétique. Cette dernière, de même que "Mille oiseaux nous auront fascinés" est inspirée - sans en être la traduction - de l'œuvre de Roger Kowalsky, A l'oiseau à la miséricorde. Licorne oblige, cette pièce se présente sous forme de sept tableaux. Dans chacun d'eux, à travers les ornements de l'écriture, apparaissent les traces de la Licorne, animal symbolique et fabuleux qui côtoie le "Merveilleux". Travail d'écriture dans tous les sens du terme, la partition est conçue dés le départ comme un objet en soi destiné à être exposé séparément. les partitions seront présentées à la Bibliothèque La Tarentaise à Saint-Etienne du 19 au 24 Janvier 1998, au Café 203 à Lyon du 1 au 7 Mars 1998 et à l'Amphithéâtre de l'Opéra de Lyon du 4 au 24 Mars 1998 (pendant les concerts).

Pièce créée le 24 Janvier 1998 par Roland Meillier à l’Auditorium Cocherau du Conservatoire Massenet de Saint-Etienne dans le cadre de le semaine Musique Contemporaine.

Reprise le 6 Mars 1998 à l’Amphithéâtre de l'Opéra de Lyon dans le cadre des Musiques en Scène.